Investir dans une entreprise pour réduire ses impôts, mode d’emploi

Avec la chute des taux d’intérêt placer, son argent en banque ne présente plus qu’un intérêt financier très limité. En effet, si l’on s’intéresse au taux d’intérêt réel proposé par les différentes agences, on peut même affirmer qu’il y a un fort risque de perdre de l’argent à moyen terme. Et c’est sans compter que chacun est imposé sur son épargne placée en banque (hors livret A, qui sont plafonnés à 22 950€ pour un taux annuel de 0.75%)

Alors comment placer votre argent, que ce soit à moyen ou à long terme, lorsque l’on espère à la fois réaliser un bénéfice et ne perdre ses économies au profit d’une banque ou de l’État ?
Une solution simple : placer une partie de son épargne dans une entreprise, par le biais de l’investissement.

On les appelle les Buiness Angels, ces investisseurs providentiels qui placent leurs fonds dans des Start up et des PME afin de les aider à se développer. S’ils ont toujours existé, leur nombre a littéralement explosé avec la révolution digitale. Plus besoin d’être traders et de disposer d’une fortune de milliers d’euros. Tout le monde est libre d’investir n’importe quelle somme dans n’importe quelle entreprise.

Comment procéder ?

Dans un premier temps, il vous faut commencer par évaluer vos attentes et vos capacités :

Combien voulez-vous investir ?
Quelle liquidité et avec quels rendements ?
Quel niveau de risque êtes-vous prêt à supporter ?

Il existe de nombreuses façons d’investir dans une entreprise. La plus récente et la plus en vogue est le crowfunding. Pour cela, rendez-vous sur l’une des nombreuses plateformes, sélectionnez un projet et des conditions qui vous correspondent.
Vous pouvez aussi investir en passant par l’acquisition de titres et d’actions, ou en investissant directement dans une PEA.

Comment cet investissement peut-il vous permettre de réduire vos impôts ?

En accord avec la législation mise en place dans le but d’encourager entrepreneuriat et le financement participatif, il est à présent possible de déclarer au fisc le montant des sommes investies. Pour cela, il vous faudra déclarer le montant ainsi que la forme de votre investissement et l’entreprise à laquelle vous l’avez versée.
En fonction du type d’entreprise (Start-Up, PME, Grande entreprise), de la raison sociale et des droits auxquels cet investissement vous a donnée, vous bénéficierez d’un pourcentage de réduction sur votre montant imposable.

À titre d’exemple :
un investissement dans une TPE vous donne droit à une réduction de 18% de votre apport, avec un plafond de 5000 à 100 000 €, selon si vous être célibataire ou en couple. Attention, ces parts devront être conservées pendant un minimum de cinq ans.

Dans le cas d’un placement via un FIP (Fonds d’Investissements de proximité) et les FCI (Fonds Commun de placement dans L’innovation), la réduction est aussi de 18% mais le plafond est ramené à 12000€ et 24 000 euros pour les couples.

Un autre cas de figure : l’investissement dans des entreprises installées en outre-mer. Les parts de réductions peuvent aller de 38% à 53%. Elle s’étalera sur les cinq années suivant l’investissement et sera plafonnée à un montant de 40 0 00 €.

Un dernier exemple : l’achat de par SOFICA (Société d’investissement dans le cinéma). Celles-ci donnent accès à des réductions d’impôts de 30% ou 36%. Le plafond devra être de 25% des revenus de l’investisseur avec un maximum de 18 000 €.

Dans tous les cas, cet investissement devra faire l’objet d’une déclaration via la case de déclaration 2042 C de votre fiche d’imposition.

Afin de réaliser ces investissements, il est possible de passer directement par votre conseiller bancaire, via votre agence habituelle, de vous adresser aux sociétés concernées, ou bien de passer par des agences de courtages et de placements spécialisées.

Investir dans une entreprise pour réduire ses impôts, mode d’emploi
5 (100%) 1 vote

Continuez votre lecture: