FCPI et FIP, explication sur cet investissement qui permet de payer moins d’impôts.

Plusieurs dispositifs fiscaux ont été mis en place et pérennisés durant le quinquennat de Hollande. L’objectif de ces allègements fiscaux est de motiver les citoyens à investir dans certains types de financement. Ces investissements sur le long terme permettent aux ménages d’épargner, mais aussi de faire fructifier leur argent grâce aux bénéfices pouvant être perçus.

Ces réductions fiscales établies en faveur des citoyens agissent à double tranchant, d’un côté elles suscitent l’intérêt des particuliers à investir, et d’autre part, ce genre de placement promeut les activités des PME. Particulièrement pour le FIP et le FCPI, ces placements permettent de promouvoir les entreprises exerçant dans les travaux d’innovation.

Le FCPI

Le fonds commun de placement dans l’innovation est un actif que les particuliers peuvent acheter pour devenir propriétaire des parts dans une PME. A noter que les entreprises concernées sont non cotées, et que les risques des moins-values existent toujours dans ce genre de placement.

Toutefois, ce genre de souscription reste avantageux dans la mesure où les contribuables obtiennent des réductions concernant leur impôt sur les revenus. La hauteur de cet allègement fiscal est l’équivalent du 18 % de son placement dans le FCPI, c’est-à-dire que pour un investissement de 1 000 euros par exemple, son impôt sur les revenus sera déduit de 180 euros pour l’année qui suit.

Cependant, le montant afférent à cet abaissement est plafonné à 24 000 euros pour les couples, et à 12 000 euros pour les personnes vivant seules (divorcés ou célibataires). Ainsi, le montant maximum exonéré suite à une souscription des parts aux FCPI est de 4 320 euros. La condition sine qua non pour en bénéficier est de garder ses parts pendant au moins 5 ans.

Le FIP

Le fonds d’investissements de proximité est un placement qui donne aux contribuables l’opportunité d’investir dans des entreprises non cotées mais qui se localisent dans différentes régions limitrophes. Le principe de fonctionnement des FIP est identique à celui des FCPI. Le taux, le plafonnement de l’investissement, et la condition sont les mêmes.

Une personne qui investit à la fois dans un FCPI et dans un FIP peut obtenir les réductions afférentes à l’un et à l’autre. Toutefois, l’allègement pouvant être accordé ne peut pas dépasser la niche fiscale de 10 000 euros.

FCPI et FIP, explication sur cet investissement qui permet de payer moins d’impôts.
5 (100%) 1 vote

Continuez votre lecture: