Comment réduire son imposition et payer moins d’impôt sur le revenu?

Il existe de nombreux moyens pour réduire ses impôts. Dans cet article, nous abordons quelques pratiques courantes mais il faut savoir que chaque cas est différent. Le plus simple est de se diriger vers un professionnel qui vous guidera vers la meilleure solution et vous expliquera comment réduire vos impôts.

Nous vous proposons pour cela de renseigner vos besoins dans le formulaire ci dessous. C’est sans engagement et absolument gratuit.

Vous profiterez ainsi:

  • De plusieurs études gratuites pour réduire ses impôts
  • D’un conseiller expert en défiscalisation de votre département que vous pourrez rencontrer sans engagement.

Mais alors, comment payer moins d’impôts?

Payer moins d’impôts en investissant dans l’immobilier locatif

Cette solution d’investissement dans l’immobilier locatif présente 2 avantages : l’acquisition d’un ou de plusieurs logements afin de vous constituer un patrimoine et la défiscalisation immobilière.
Cette économie d’impôt peut représenter une quote-part de son investissement.

L’investisseur, dans ce cas, devra donc respecter certaines conditions pour bénéficier de cette réduction d’impôts comme la durée de détention, de location, la limite des plafonds de loyers ou de ressources des locataires, etc.

Pour investir dans l’immobilier locatif, il existe plusieurs dispositifs proposés sous forme de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) tels que la Loi Pinel, la Loi Censi-Bouvard et la Loi Malraux. La Loi Pinel concerne l’investissement en immobilier neuf en outremer.

L’investisseur devra faire construire ou acheter un logement neuf dans le but de le louer pour une durée de 6 à 9 ans. La durée de logement peut être prolongée jusqu’à 12 ans, soit par période de 3 ans.
Dans ce 1er cas, il est à noter que la réduction d’impôts est plafonnée à 5 500 € par mètre carré. La Loi Censi-Bouvard concerne, quant à elle, l’immobilier géré comme les résidences étudiantes, les maisons de retraite, les hôtels de tourisme, les résidences de services, etc.

Ici, la réduction peut aller jusqu’à 11 % du loyer, dans la limite de 300 000 € par an. Et enfin, la Loi Malraux fait bénéficier des économies d’impôts aux amateurs de vieilles pierres et de monuments historiques ou bien des investisseurs dans un immeuble classé et rénové. Cette 3e loi fonctionne sur le même principe que la Loi Pinel. L’investisseur achète un logement dans un immeuble ancien pour le restaurer et le louer dans les 12 mois suivant les travaux de réhabilitation.

Le taux de défiscalisation est de 30 % si le logement se place dans un secteur sauvegardé, de 22 % s’il est en ZPPAUP (Zone de Protection du patrimoine Architectural Urbain et Paysager). La limite est plafonnée à 100 000 € pendant 4 ans. Ceci pour rappeler que le choix entre ces 3 dispositifs de défiscalisation immobilière dépend donc de l’objectif.

S’il y a quelque chose qui préoccupe tous les ménages, ce sont bien les impôts (il est possible de réduire ses impôts en tant que célibataire également). Bien que l’année vienne de commencer, il est déjà temps de penser à comment les payer, mais surtout comment payer moins d’impôts. Tout le monde a intérêt à défiscaliser. En effet, il existe plusieurs solutions de défiscalisation immobilière adaptées à tous les budgets. Voici donc comment faire.

Enregistrer une naissance

La solution de défiscalisation immobilière la plus simple et la plus efficace est d’enregistrer toutes les naissances. Une naissance est toujours prise en compte par le fisc. Une fois qu’un nouveau-né est enregistré à l’état civil dans sa déclaration de revenus, les parents bénéficient d’une majoration de quotient familial durant toute l’année. Ceci ne dépend en aucun cas de la date de naissance de l’enfant, même si cela tombe le 31 décembre.

Dans le cas où les 2 parents n’habitent plus ensemble ou sont divorcés, ce sera le parent qui garde l’enfant qui bénéficiera de cette part fiscale. Et en situation de garde alternée, chacune des 2 parties se partagera le quotient familial.

Investir dans une PME

Lorsqu’on investit dans une PME de moins de 7 ans, on peut également avoir une réduction d’impôts allant jusqu’à 18 % de l’investissement annuel. Ceci concernera toutes les personnes qui exercent une autre activité que la gérance de leur patrimoine mobilier ou immobilier.

Des personnes qui tiennent leur siège social en France, qui sont soumises à l’impôt sur les sociétés, qui emploient moins de 250 personnes, et dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 50 millions d’euros.

Sur ce, il est bon à savoir que la limite de la réduction est plafonnée à 50 000 € pour une seule personne, et à 100 000 € pour un couple. Pour les personnes qui ne veulent pas investir dans une PME, elles peuvent également investir dans une forêt avec une réduction de 25 % de l’investissement annuel.

Préparer sa retraite

Il est également possible de préparer sa retraite et de bénéficier à la fois d’une réduction d’impôts. La limite est plafonnée à 10 % des revenus imposables. Ainsi, les bénéficiaires sont tous les salariés comme les indépendants, les chefs d’entreprise, les professions libérales.

En se souscrivant à un contrat de retraite par capitalisation Madelin, ils peuvent enregistrer leurs charges de l’année en cours, les cotisations qu’ils ont versées, et réduire la base des revenus imposables pour déterminer leurs impôts impayés. Cependant, il faut souligner que les indemnités de départ en retraite sont exonérées et sont uniquement imposables si le départ est volontaire.

La valeur équivaut soit au montant de l’indemnité légale ou conventionnelle, soit à 50 % de l’indemnité dans la limite de 5 fois du plafond annuel de la Sécurité sociale, ou au double de la rémunération brute de l’année civile précédant le départ en retraite ou préretraite.

Garder un enfant

À part garder son propre enfant, devenir un baby-sitter et garder l’enfant d’autrui permet également d’avoir une réduction d’impôts. L’enfant devra avoir moins de 6 ans. La personne peut, par exemple, prêter son aide à un parent, un beau parent ou même à un grand parent, en gardant leur enfant. Dans le cas où l’enfant est en garde alternée, la personne devra le déclarer. Le montant maximal à indiquer sur la déclaration est de 2 300 € si l’enfant n’est pas le sien, et de 1 150 € s’il est en garde alternée. La déduction fiscale est plafonnée à 50 % des sommes versées.

Héberger une personne dépendante

Héberger ou être une personne adulte dépendante peut considérablement avoir un impact sur la déduction fiscale. Il peut s’agir d’une personne handicapée ou d’une personne âgée. La déduction fiscale dépendra des dépenses occasionnées par la personne.

Le montant est limité à 5 000 € pour une personne seule, et de 10 000 € pour un couple en plus des 400 € par personne à charge. Dans le cas où la personne dépendante a besoin d’un hébergement spécialisé comme un établissement médicalisé ou un centre de rééducation, elle bénéficiera d’un abattement fiscal de 2 500 €. Notons le fait que les personnes de plus de 65 ans bénéficient automatiquement, d’un abattement sur les revenus imposables.

Astuces fiscalité, comment réduire ses impôts en faisant un don

Faire un don a vraiment de l’importance dans la réduction des impôts. C’est une solution des plus faciles pour avantager les défiscalisations immobilières. Ceci peut concerner une association caritative ou un organisme d’intérêt général comme une chorale, un club de carte ou un téléthon.

Cependant, le don ne doit pas excéder les 20 % de ses revenus imposables. La personne bénéficiera de réduction d’impôts de 66 % du montant versé.

Pour un don à une association pour personnes en difficultés comme une association de personnes handicapées, par exemple, la réduction d’impôts sur le revenu peut monter jusqu’à 75 % du don attribué si celui-ci n’excède pas les 530 €. Dans le cas contraire, l’excédent sera reporté sur les 5 années à venir et donne un droit de réduction d’impôts suivant les mêmes conditions.

Transférer ses revenus vers un enfant

Le financement des études de son enfant est pris en compte par le fisc, mais lui transférer une partie de ses revenus est également efficace pour réduire les impôts sur le revenu à payer. Temporairement, ce transfert devra prendre la forme de donation d’usufruit.

Les parents peuvent, par exemple, attribuer les loyers d’un immobilier locatif en usufruit à leur enfant pour financer ses études. Pendant la durée des études, ce sera donc l’enfant qui percevra les revenus du bien immobilier en question.

Le logement est, par la suite, peu fiscalisé, car il s’agit donc ici d’une propriété d’un étudiant. La limite de la réduction peut même aller jusqu’à 60 %.

Guide pour savoir comment diminuer ses impôts pour les nuls

Diminuer ses impôts est donc accessible à tout le monde. Nous vous proposons ci dessous un guide récapitulatif des solutions pour réduire ses impôts.

Comment ne pas payer d’impôt sur le revenu
7 astuces pour payer moins d’impôts
12 déductions d’impôt possibles sur sa déclaration 2017
Payer moins d’impôt : comment faire
10 moyens de réduire ses impôts sans l’immobilier
Comment réduire ses impôts en 2017 ?

Comment réduire son imposition et payer moins d’impôt sur le revenu?
5 (100%) 6 votes